RETOUR LE CAMBODGE LE NEPAL LE BRESIL LA HONGRIE JAVA - BALI L'INDE
LE RAJASTHAN
Cliquez sur la photo cam 1
1 buda7 borobudur2 1
ISTANBUL LE PEROU LE VIETNAM LE LAOS OUZBEKISTAN LA THAILANDE
1 1
halong 12 133 1 1
 

VOYAGE
AU
MYANMAR - (Birmanie)

Du 1 février au 28 février 2013
Itinéraire
  1. YANGOON
  2. KALAW 
  3. Lac Inle
  4. MANDALAY
  5. BAGAN
VIDEO COMPLETE DU VOYAGE

Informations générales :
  • Un TRUC concernant les documents, papiers et informations à protéger : Envoyez-vous les photocopies et autres informations à votre adresse mail et laissez le mail sur le serveur, il sera accessible partout (ou presque) où vous serez. Simple, efficace et pas cher.   
  • Bonjour : Mingalaba - Merci : Tezou - Au revoir : Tata
  • Les dépenses: La monnaie : le Kyat = 1000 K pour environ 1,1 euros ou 0,850 $. Les dépenses les plus importantes sont l'hébergement. Budget total : 1400 $ (sauf avion France - Myanmar)     
  • Les déplacements: Les déplacements sont très lents. Les bus sont confortables et les tarifs bas alors que les trains sont plus chers et plus lents ! !. A titre d'information 1 litre de gazoil coûte 865 k soit 1$, (vendu dans des bouteilles de coca sur le bord des routes ou le trottoir), ce qui est très cher comparé au niveau de vie.
  • L'hébergement: Les hébergements sont très chers, 2 à 3 fois plus cher que dans les autres pays d'Asie (25 à 30 $ en moyenne pour un hôtel ou guest house). Le Myanmar s'ouvrant aux touristes, les infrastructures ne suivent pas, la demande dépasse l'offre et il est absolument nécessaire de réserver à l'avance. La plupart des hôtels et guest houses (moyen de gamme) n'ont pas d'email et quand ils en ont, ils ne les regardent pas souvent (accès internt lent et très nombreuses coupures d'électricité, et tous n'ont pas de groupe électrogène ! dommage surtout quand il fait très chaud et que l'on apprécie ventilo ou AC)     
A YANGOON :
- HOTEL recommandé : May Fait Inn, n° 57, 38ième street - mayfair-inn@myanmar.com.mm et maytinmg0gmail.com - Tél 95-1-253454 ou 95-1-384183
- Autres hôtels non visités : Phyoe Guest House, n°309, 41ième street Tél 095-01-389631 (24$) / Aung Tha Pyay Hotel, aungthapyayhotel@gmail.com , Tél 95-01-378663
- Restaurant recommandé : 155 New Y2T, 70-72, 38ième street

A KALAW :
- HOTEL recommandé : Eastern Paradise Hotel, n° 5 Mingala street, easternmotel@gmail.com , Tél 081-50315 (30$ avec petit déj) et 
- Autres hôtels non visités : Golden Kalaw Inn, goldenkalawinn@gmail.com , Tél 081-50311 (double 12$) / SEINT Motel, n°11, main road, seintmotel@gmail.com , Tél 95-081-50-696 / New Shine Hotel, n°21, Union Highway, newshinehtl@myanmar.com.mm , Tél 95-81-50188 (double 30-35$)

A NYAUNGSHWE :
- HOTEL recommandé : Joy Hotel, Jety road, Kanthar Qtr, joyhotelinle@gmail.com , Tél 095-81-209083 ou 095-9-43110067
A MANDALAY :
- HOTEL recommandé : ET Hotel, n°129, 83ième street, ethotelmdy@mandalay.net.mm ou ethotel129a@gmail.com , Tél 02-65006 
- Autres Hôtels non visités : Classic Hotel, n°59, 23ième street, classichotel.mm@gmail.com , Tél 02-6189 ou 02-32841 / Nylon Hotel, n°25 - 83ième street, nylonhotel@gmail.com , Tél 02-33460 ou 02-66550 / Garden Hotel, n°174, 83ième street, gardenhotelmdy@gmail.com , Tél 02-31884 ou 02-66584 

A BAGAN (NYAUNG Oo):
- HOTEL recommandé : Inn Wa Guest House, main street, innwa.gh@gmail.com , Tél 061-60902, (30$) avec petit déj sur la terrasse. 
- Autres Hôtels non visités : Eden Motel, Near the market, Tél 061-60639 / New Life Guest House, Tél  061-61035 / Golden Myanmar Guest House, Main raod Nyaung-U, gmyanmar58@gmail.com , Tél 061-60901 / Pann Cherry Guest House, near the Shezigone, Tél 061-60075 / May Kha Lar Guest House, Main road, Tél 061-60304
  • La restauration: C'est l'asie, le riz est donc la base de toute nourriture. Dans le secteur de Yangoon, la nourriture est très grasse, friture.. Dans le nord, les différents curries sont savoureux et très variés. Les plats ne sont pas trop épicés. Quant aux prix, comptez entre 2 et 3 $. La bière locale très appréciée surtout lors des fortes chaleurs coûte 1000 kyats et la pression 700 à 800 k. 
  • La sécurité et autres ennuies : Le pays est très sécuritaire et n'avons observé aucun problème.
  • Les points forts : Une énorme richesse architecturale relative au Bouddhisme; pagodes, payas, stupas et temples en quantité impressionnante. Les birmans sont d'une grande gentilesse.
  • Les points faibles : Pour les routards, le point critique c'est l'hébergement surtout durant la période du 1er de l'an chinois (les asiatiques eux aussi voyagent et il y a aussi les expats. Dans la plupart des villes surtout à Mandalay et à Bagan, les coupures d'électricité sont courantes et les accès internet très difficiles voire impossibles, malgrè que soit affiché "free wifi" !.

YANGOON
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation : Yangoon - Rangoun - Devint la capitale du pays qu'en 1885 lorsque le nord du Myanmar fut définitivement conquis par les anglais et que Mandalais, centre du dernier royaume birman fut tombée. En 1841, un incendie détruisit presque toute la ville. En 2005, la junte décida que la capitale serait changée pour Nay Pyi Taw dans le centre du pays. Les bâtiments administratifs sont donc à l'abandon. La ville est très bruyante et la polution importante.    
  • L'hébergement
  • Les hôtels à éviter : Myanmar Hôtel Budget (28$), ils devaient venir nous chercher à l'aéroport (réservation faite et confirmée depuis la France) et ils ne sont pas venu et ont donné notre chambre à quelqu'un d'autre et nous ont dirigé vers Triple H hôtel (prix excessif 30$, loin, pas propre, pas de petit déj)
  • L'hôtel que nous avons eu et que nous recommandons : May Fair Inn, n° 57 de la 38ième street ( maytinmg@gmail.com , ou mayfair-inn@myanmar.com.mm tél 95-1-253454 ou 95-1-384183) 24$, (très bien placé; à 300m de la pagode Sue, 200m d'un ciber café, dans la même 38ième rue (click on quick), 200m d'un bon resto (le 155 dans la même rue), 250m d'une patisserie, pour le petit dèj. Propre et calme (prendre la chambre 208) mais pas de petit déj.    
  • Autres adresses d'hôtels non visités :  Phyoe Guest House à 24$, 41ième street - tél 95 1 38963 et Aung Tha Pray Hotel à 30$, 38ième street aungthapyayhotel@gmail.com tél 95 1 37 6120
  • La restauration : Pas de problème pour trouver des restos, nous recommandons le 155 sur la 38ième street
  • La communication Internet : On commence à voir des cyber cafés mais c'est très lent. Click on quick dans la 38ième street a été le meilleur cyber en rapidité (400k/ h = 0,5$) Le téléphone (dans la rue) ne coûte pas cher (100 à 200 k / minute) selon les états. C'est le mieux pour réserver ses hôtels. 
  • Les points particuliers que nous avons faits
  1. La pagode Sule
  2. Paya Shwedagon (****)
  3. Paya Chaukhtatgyi (Bouddha couché de 70m de long)
  4. Paya Ngahtatgyi (Bouddha assis)  
  • Les déplacements : A pied sans problème. Les taxis sont nombreux, comptez entre 2000 et 3000 K pour un trajet en ville. 
  • Arriver : L'aéroport international se situe à  20 km du centre ville : 1h à 1h30 en taxi (12$  de l'aéroport vers le centre ville, difficile de faire autrement quand on arrive dans le pays). Mais du centre ville vers l'aéroport, si on prend un taxi c'est 5000 kyats !
  • Quitter : Nous avons pris le bus de nuit de Yangoon pour Kalaw.  11000 kyats. Départ 17h00 arrivée 4h00. La gare routière est vers l'aéroport (18km) Depuis la gare ferrovière, prendre un pick up 1000 kyats pour la gare routière. Prendre les billets en face de la gare férrovière, de nombreuses compagnies de bus. Nous avons fait le voyage avec une jeune française. Arrivée à 3h00 du matin (trajet plus rapide que prévu)
HISTOIRE DE PAYA SHWEDAGON - YANGOON
Sources :
http://www.taiwanmag.net/2009/04/01/birmanie-rangoon/

Peuplée de plus de quatre millions de bouddhistes, d’hindous, de musulmans et de catholiques, cette ville parsemée de lacs et de grands jardins, située à 30 km du golfe de Martaban, sur la mer d’Andaman, conserve une atmosphère de village. Pour mieux comprendre Rangoon, il faut s’attarder sur son histoire. Sa renommée tient à la construction par le roi Okkalapa d’une pagode, la majestueuse Schwedagon, en 588 av. J.-C. Si l’on en croit la légende, elle renfermerait notamment huit cheveux de Bouddha. L’ancien petit port de pêche sort instantanément de sa torpeur et voit, pendant des siècles, son histoire intimement liée à cet incontournable lieu de pèlerinage bouddhiste. C’est au XIVème siècle que les voyageurs européens découvrent celle qu’on appelle alors Dagon, la ville de la pagode d’or; mais Syriam, l’actuelle Thanlyin, installée sur la rive Sud-Est de la rivière Hlaing, demeure jusqu’au XVIIIème siècle le principal comptoir européen et le premier port de Birmanie. Sa destruction, en 1756, favorise l’essor économique de la toute nouvelle Yangon – que l’on peut traduire par «la fin des combats», de yan (ennemis) et koun (la fin) -, construite l’année précédente sur le site de Dagon par le roi Alaungpaya, réunificateur de la Birmanie et fondateur de la dernière dynastie royale birmane.

Le port de Yangon prend de l’importance à l’issue de la première guerre anglo-birmane en 1825. Quelques années plus tard, la ville est dévastée par un incendie, puis mise à sac par les Britanniques lors de la seconde guerre anglo-birmane (1852). Ces derniers la reconstruisent et la baptisent Rangoon. De cette ère coloniale faste, la cité conservera le tracé rectiligne de ses grandes allées ombragées dans le centre-ville et de magnifiques bâtiments de style victorien, aujourd’hui décrépis, que l’on peut notamment admirer le long de Strand Road (voir encadré page 47). L’isolement de Rangoon pendant plusieurs dizaines d’années a paradoxalement préservé ces bâtisses centenaires qui, pour beaucoup, ont abrité les ministères de la junte jusqu’au transfert de la capitale politique à Naypityaw.

HISTOIRE DE PAYA SHWEDAGON - YANGOON
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pagode_Shwedagon

Selon la légende, deux frères marchands de la région de Yangon, qui voyageaient en char sur les routes de l'Inde, apprirent d'un deva, qui avait été leur parent dans une vie antérieure, l'avènement d'un nouveau bouddha qui avait réalisé l'éveil 7 semaines auparavant. Gautama méditait sous l’arbre Rajayatana depuis 7 jours quand les marchands vinrent à lui, se prosternèrent et lui offrirent des gâteaux de miel. Avant de partir, ils lui demandèrent huit de ses cheveux afin de rapporter quelque chose à vénérer. Le Bouddha accepta et quand ils eurent les cheveux dans les mains, ceux-ci se mirent à briller, illuminant toute la forêt. Les éléments se réjoussaient : la terre se mit à trembler et les océans à bouillonner. Le bouddha leur dit de faire construire un zedi (stûpa) sur la colline de Singuttara, où les reliques de trois anciens bouddhas se trouvaient déjà. Les frères s'éloignèrent ensuite sans tourner le dos au Bienheureux.

Se rendant compte qu'ils ne possédaient rien d'assez digne pour transporter les cheveux, le nat Thagarmin leur offrit un coffret orné d'émeraudes : les frères y entreposèrent les cheveux durant le voyage. À leur retour, ils le donnèrent au roi Okkalapla avec les indications de Bouddha. L'emplacement de la colline était inconnu, et le roi offrit de grosses récompenses à qui la retrouverait. Alors que personne n'y arrivait, des nats servant de Thagarmin défrichèrent une nuit la colline, qui apparut ainsi clairement aux yeux de tous. Okkalapla y fit alors construire un stupa. Lorsqu'il ouvrit le coffre contenant la relique, les cheveux du Bouddha se mirent à briller, les arbres fleurirent et une pluie de pierres précieuses tomba du ciel. Elles furent enchassées dans la pagode.

Paya Shwedagon : Entrée 5$
La plus belle pagode du monde, la plus grandiose et la plus impressionnate . L'accès peut se faire par un ascenseur. Deux entrées, nord et sud 
Un impossant dôme de 98m au dessus de sa base. La lègende fait remonter la fondation de cette stupa à 2500 ans
La tradition de dorer le stupa remonte au XVième siècle. La reine Shinsawbu qui contribua pour la large part à l'embellissement de l'édifice, en offrant son poids (40kg) en feuilles d'or pour orner le temple. Son gendre, Dhammazedi, fit encore mieux : il fit don de quatre fois son propre poids en or, plus celui de sa femme.
Comme dans tous les temples, on doit retirer ses chaussures et chaussettes avant de poser ses pieds sur la première marche.
Avant de pénétrer dans le lieu, un escalier -nord et sud - est bordé de boutiques où les fidèles peuvent se procurer fleurs et tous autres souvenirs à offrir au Bouddha.
Une passerelle permet d'accèder à la Paya Maha Wizaya
Attention, on tourne autour de la paya dans le sens des éguilles d'une montre
624
1959
Entrée sud de la Pagode avec deux chinthes de 9m de haut (mi lion mi dragon)
Des chinthes sont toujours présents à l'entrée des temples, ce sont les gardiens contre les mauvais esprits et sont respectés des Birmans
636
1983
1988
654
1964
Vue sur le dôme principal de 98 m de haut du grand stupa central. Recouvert de plus de 700 kg de feuilles d'or. Sa base mesure 35m de haut et est entourée de 64 pagadons et de trois terrasses superposées de 24m de haut. Une cloche de 22 m de haut et une fleur de lotus de 10m.
La girouette est inscrustée de 2400 pierres précieuses
Au sommet de la girouette un globe en or de 25 cm incrusté de 4000 pierres précieuses
.  
635
Tout autour 64 pagadons, des oratoires offerts par de riches familles.
Chaque oratoire représente des symboles correspondant au jour de naissance.
L'éléphant pour ceux qui sont nés le mercredi matin
Le dragon pour le samedi
Les fidèles vont donc prier au pagadon du jour de leur naissance
Etc...
 
1970
1973
1992 2011
2002 1998
2019
Les moines en prière
2018
1943
Paya Sule : Entrée 2$.
Aurait été édifiée 2 siècles après le nirvana de Bouddha. Renfermerait un cheveu de Bouddha !
Le zedi doré haut de 46m se distingue par sa forme octogonale
Ce paya sert de borne km à partir de laquelle sont calculées toutes les adresses des quartiers  
Nombreux ciber-cafés autour. Près des départs des bus 
2041
Cloche dans la pagode Chauzkhtakyi
HISTOIRE DE PAYA SULE
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pagode_Sule

La Pagode Sule est une pagode, vieille de deux mille ans, située sur un rond-point dans le centre de Rangoun, en Birmanie. Elle se distingue des autres car la forme octogonale de la base se transmet à la coupole dorée.
Auparavant, cette pagode se situait sur une île de la rivière Hlaing. Durant l'occupation anglaise, le centre-ville de Rangoun a été restructuré, avec cette pagode en son centre. Elle sert depuis de référence pour les distances kilométriques dans le nord du pays.
Durant les manifestations pro-démocratiques de 1988 et celles de 2007, la pagode fut l'un des lieux de rassemblement des manifestants.

2036
2038
Les 108 préceptes de Bouddha inscrit sur la plante des pieds
Pagode Chauzkhtakyi : Construit en 1907. C'est l'un des plus grand Bouddha couché du Myanmar. 70 m de long. Recouvert de feuilles d'or. Sur la plante des pieds, les 108 préceptes de Bouddha. Construit en 1907, il tomba en ruine à cause des intempéries et fut reconstruit dans les années 1990. Recouvert à la feuille d'or. Une pierre précieuse orne le front.
2042
Pagode Ngahtatgyi : à coté de la pagode Chaukhtatgyi. La pagode du Bouddha assis
Ce Bouddha assis en marbre blanc et d'or, rehaussé d'une myriade de pierres précieuses
2034
Juste pour montrer que même l'achat de fruit n'est pas aisé !
Traduction : 4 oranges pour 500 kyats soit environ 0,5 euros
1955
Tableau d'informations pour les départs des trains ! ! Faites votre choix ! !
moines
Fête d'intronisation de jeunes moines.
KALAW
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation: Ancienne villégiature des fonctionnaires britaniques désireux de fuir la chaleur. A 1300m d'altitude, frais la nuit (25°) chaud le jour (30°). Dans le centre du pays, à 80km du Lac Inle. C'est le point de départ des treks vers le lac Inle. 3 jours
  • L'hébergement: Attention, les nombreux hôtels n'ont pas d'adresse mail et quand ils ont une adresse, ils ne regardent que peu souvent leurs emails, car de nombreuses pannes de courant et tous n'ont pas de groupe électrogène. Nous avons couché 3 nuits à Eastern Paradise Hotel easternmotel@gmail.com Tél 81 50315 et 1 nuit à Honey Pine Hotel (ce sont deux soeurs qui tiennent ces deux hotels) 35$ mais on nous fait payer 30$.
  • D'autres hotels non visités : Golden Kalaw Inn goldenkalawinn@gmail.com Tél 81 50311 - New Shine Hotel newshinehotel@myanmar.com.mm Tél 81 50188 - Seint Motel seintmotel@gmail.com Tél 81 50696 tous entre 25 et 30$
  • La restauration : De nombreux restos dans ce village. L'un de notre préféré : Sam's Family Restaurant 1000 à 2000 k. 
  • Les points particuliers que nous avons faits : 
  1. Le marché (le 5 days market, marché tous les 5 jours, et tournant de villages en villages)
  2. Zedi Aung Chan Tha - Stupa
  3. Paya Hsu Taung Pye
  • Les déplacements : A pied ou à vélo (la meilleure option)
  • Les treks Kalaw - Lac Inle et alentours : Il existe des trek de 2 à plusieurs jours. De nombreux guides ont leur office. Sam (voir restaurant) est aussi guide. Nous optons une formule où nous ne sommes que tous les deux, sans autre touriste afin de mieux profiter du trek. 
  • Arriver : Nous avons pris le bus de nuit de Yangoon pour Kalaw.  11000 kyats. Départ 17h00 arrivée 4h00. La gare routière est vers l'aéroport (18km) Depuis la gare ferrovière, prendre un pick up 1000 kyats pour la gare routière. Prendre les billets en face de la gare férrovière, de nombreuses compagnies de bus. Nous avons fait le voyage avec une jeune française. Arrivée à 3h00 du matin (trajet plus rapide que prévu), mais à cette heure de la nuit, les hôtels sont fermés. heureusement un gamin nous fait ouvrir l'Eastern Paradise Hotel et la patronne nous donne une chambre pour nous trois (la jeune française est avec nous). Mais tout est complet pour le lendemain. Nous trouvons à nous loger pour une nuit à Honey Pine Hotel, c'est la même famille
  • Quitter : Nous quittons Kalaw pour un trek de 3 jours
          La plupart des routards viennent à Kalaw depuis Bagan en bus. Il existe toutefois un train depuis Yangoon pour Mandalay, ce train s'arrête à Thazi, connection pour Kalaw en train
          ou en bus. 
       
2047
Départ en pickup pour la gare routière centrale (18km du centre ville). 1000 kyats / pers - 1heure
2049
Le bus de nuit pour Kalaw. Avant le départ, des batons d'encens sur les pneus et à différents points du bus pour le protéger.... Ah!  Bouddha ! !
11000 kyats : départ 17h00 arrivée prévu à 4h00, mais nous arriverons à 3h00.
Prévoir boulles kies (TV à fond) et vêtements chauds (Clim à fond).  
2061
Les enfants toujours curieux à l'approche des étrangers.
Leur visage est maquillé de thanaka ou bois de santal (bois pour la protection du soleil, contre les piqures d'insectes et aussi servant de maquillage). Mais il n'y a pas que les enfants ...
2056
Une salle de classe. Nous donnons des stylos à la maîtrsesse et les enfants nous chantent une chanson pour nous remercier  
2088
Un camion très local, échappement libre
713
Le repassage à l'ancienne. On remplit le fer de braises ardentes avant de repasser !
2092 2093
Paya Hsu Taung Pye
Kalaw - Lac INLE - Trek de 3 jours
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation: Trek 90 km environ dans les montagnes entre 1300 et 1800m. La température était environ de 35°C la journée. Nous faisions donc une petite sieste après le repas, avant de repartir. Nous marchions de 8h00 le matin jusque vers 17h le soir, nous avec nous chaussures de rando et eux avec leurs tongues !.  
  • L'hébergement : Dans les montagnes, les éthnies Pao et Dao, n'ont ni électricité ni eau courante. La vie est frugale et sans polution. Les villageois n'ont guère vu de touristes et l'accueil est d'une très grande gentillesse. Les maisons sur pilotis sont construites en bambous. Une pièce principale sert de lieu de vie. Nous coucherons dans la pièce principale, à même le sol sur des nattes en bambous et quelques couvertures (les nuits sont fraîches). La cuisine à même le sol est rudimentaire ; curry, riz, thé et bananes cuites. La première nuit, nous avons couché chez la futur belle famille de notre guide. La deuxième nuit, dans un autre village, chez un ami de notre cuisinier. Nous avions prévu de coucher dans un monastère, mais apparamment trop de touristes, donc notre guide nous a suggéré de coucher chez l'habitant (des amis de notre cuisinier).
  • La restauration : Dans les villages, c'était notre cuisinier qui allait demander le "feu" pour faire cuire les aliments.
  • Les points particuliers que nous avons faits :   
  1. Nous optons pour un trek de 3 jours (environ 90km) et souhaitons être seuls avec notre guide sans autre touriste, pour mieux profiter de ces 3 jours. Nous avons loué les services d'un guide super sympa Ko Ky, que nous recommandons vivement kokyawkalaw@gmail.com Tél 9 09 428351800 - son adresse : n°7.144 Saiktathukha road - Kalaw. Prendre contact avec lui aussi via l'hôtel Eastern Paradise. Nous avions pour nous deux ; un guide et un cuisinier durant ces 3 journées de trek dans les montagnes à la rencontre des éthnies Pa O et Da O. Nous avons couché chez la futur belle famille de notre guide et chez un ami de notre cuisinier.    
  2. La facture pour ce trek : 123.000 kyats 145$ - treck de 3 jours comprenant l'ensemble des repas (102.000 k), le transfert des sacs à dos au lac Inle (6000 k), la pirogue pour traverser le lac Inle jusqu'à Nyaungshwe au nord du lac. (15.000k).    
729
Le ramassage du piment
732
Une jeune Pao gardant ses buffles
738
Kyauk Su village PaO où nous sommes accueillis chez la futur belle famille de notre guide Ko Ky
Maison de bambous
742
Les buffles sont la richesse de ces villageois
2115
Sur les sentiers de villages en villages. Compte tenu de la chaleur du jour (35°), nous nous levions vers 6h30 et déjeunier vers 7h00 pour un départ vers 8h00. Nous marchions jusque vers 12h00 pour déjeuner dans une village où notre cuisinier allait demander le "feu". Après quoi, une sieste avant de repartir sous la chaleur. Nous arrivions dans un autre village vers 17h00 - 18h00. A travers champs et forêts. Les arbres sacrés les "banians" nous offraient leur ombre pour des instants de repos avant de repartir.
2126
Notre hôte, le futur beau père de notre guide nous accueille avec sa famille.
La communication est difficile, mais notre guide est là.
Nous serons d'ailleurs invités au mariage en mai prochain. Mais la France est bien loin. !

2128
Jeune Pao gardant ses buffles
2148
Lu Pyin village PaO où nous prenons notre repas du soir chez notre hôte.
Notre guide, Chris et moi sommes attablés autour d'un traditionnel curry birman fait par notre cuisinier.  

781
Nyan Tim village DaO : Une femme sépare le blè de l'ivrée
779
Nyan Tim village DaO : Une femme pillant le blé
2146
Nous sommes invités chez la tante de la fille de notre hôte (la future mariée de notre guide)
Nous mangerons (après le repas du soir) un autre repas de fête : riz gluant aux épices cuit dans une feuille de bananier. Bien entendu, ni eau courante, ni électricité
2159
Sharpin village Da Nu où nous prenons notre déjeuner.
Notre cuisinier préparant notre repas du midi
Le feu est à même le sol dans la pièce principale, où d'ailleurs nous couchons
.
2157
Nous sommes prêt à nous coucher dans la pièce principale, unique pièce, servant aussi de salle à manger, de salle de prière et de cuisine.
2177
Chris et la future mariée de notre guide qui a donné un cours de montage de turban à Chris !
2125
Le repas du midi dans une autre famille Da O
2135
Un tas de gingembre, c'est la saison
2140
Kyauk Su, village PaO : Une vue du village
2195
Un autre repas dans une autre famille.
Le curry traditionnel et son riz. Le thé est servi en permanence. 
2208
Un monastère dans un village PaO
2201
Toujours sur les sentiers de villages en villages, passage d'un ruiseau sur un pont en bambous.
2215
Un PaO avec son couteau traditionnel à la ceinture. Toujours très souriant. 
2234
Notre guide, Chris et notre cuisinier
2241
Toujours sur les sentiers de villages en villages.
2239
Presque arrivé, nous voyons au loin le lac Inle. Nous sommes arrivés au bout de nos 3 jours de trek. Nous avons des ampoules aux pieds. Les dénivelés ne sont pas importants. Nous avons souffert de la chaleur et des conditions devie précaires
2230
Une vue d'une habitation en bambous tressés
2224
Une vue de notre chambre dans un autre village DaO
2221
Un repas traditionnel fait par notre cusinier  
2214
Des enfants DaO dans un village
741
Une vue d'un village que nous traversons. 

2193
Après le repas, sieste obligatoire (dans l'unique pièce). La chaleur étant telle (35°) que nous ne repartirons qu'en début d'après midi quand il ne fera que 30° !
2249
Les passages sur les sentiers sont parfois rudes ! ! Ponts en bambous bien entendu...

2247
Nous arrivons sur les bords, au sud du Lac Inle. Nous allons prendre une pirogue pour traverser tout le lac du sud au nord vers Nyaungshweà  80 km et quelques heures de navigation
752
Thanaka ou bois de santal : protection contre les insectes, le soleil mais aussi sert pour le maquillage
2184
La future jeune mariée de notre guide nous a maquillé de thanaka 
Lac INLE - NYAUNGSHWE 
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation: Situé au nord du Lac Inle, ce petit village fort sympatique est le lieu de départ principal pour les balades sur le lac. Ce que nous ne manquerons pas de faire. ATTENTION, un droit d'entrée est demandé : 5 $ / personne, valable 1 semaine pour visiter le Lac Inle. Les gens du Lac, des Inthas, peuples bannis qui a trouvé refuge sur le Lac et désormais très réputés pour la culture de leurs légumes. 
  • L'hébergement : Nous avons logé sur le bord du canal, à l'entrée de la ville, 300.m du centre, mais au calme. Joy Hotel que nous recommandons joyhotelinle@gmail.com Tél 81 209083 à 28$, demander la N° 201, accès terrasse, avec petit déjeuner sur une terrasse au bord du canal.  Nicolas Hulot serait descendu au Golden Express Hôtel, pour tourner Ushuaia
  • La restauration : de nombreux restaurants toujours avec une bière pression, la chaleur est toujours présente; 35° la journée . Nous avons apprécié le Big Drum, de l'autre côté du canal, bien placé pour la vue, repas 2000k. Et aussi Lin Htett Myanmar Traditional Food.  
  • Les déplacements : A pied ou mieux encore, à vélo
  • Les points particuliers que nous avons faits : Balades dans le village et ses alentours. Balade en pirogue sur la lac (1 journée complète). Nous avons loué une pirogue avec un couple de russe, pour la journée. 9000 kyats pour nous deux. Une pirogue pour la journée est à 18000 k. Départ vers 7h45 retour vers 19h00. 
  1. Sur le Lac : Marché de Min Tauk
  2. Sur le Lac : Jardin flottant de Ywama
  3. Sur le Lac : Atelier de tissage des tiges de lotus, de soie et de coton du village de Inn Paw Khaon 
  4. Sur le Lac : Les jardins flottants et les pêcheurs  
  5. Sur le Lac : Paya Phaung aw Oo.
  6. Sur le Lac : Kyaung Nga Hpe - Le temple réputé pour ses chats sauteurs, pour nous ils ne sauterons pas ! !
  7. Sur le Lac : Village des femmes girafes.
  8. Dans Nyaungshwe : Paya Yadana Man Aung
  9. Dans Nyaungshwe : Le marhé de Mingala
  10. Dans Nyaungshwe : Yatamamanaung
  11. Dans les environs : village de Nanth la pagode Yan Aung Nan Aung Hsu Taung Pyi 
  • Quitter : Nous prendrons le bus de nuit pour Mandalay, départ vers 17h00 arrivée vers 4h00 (10000k). 
2261
Au sud du Lac Inle, sur un canal nous menant vers le Lac : vue sur les jardins flottants. 
Les fermiers Intha font pousser fleurs et légumes sur des tapis flottants de végétation
2282
 Une vue de notre terrasse à l'hôtel Joy joyhotelinle@gmail.com
882
Les villages flottants du Lac Inle
903
Les marchands du lac venant proposer leurs produits
904
Femmes girafes
920
Une marchande de poissons
2325 23
2409
Paya Yadana Man Aung : Le plus ancien et le plus important sanctuaire bouddhique de Nyaungshwe.
2339
Embarcadère sur le lac Inle pour aller visiter la Paya Phaung Daw Oo, refermant les 5 statuts de Bouddha.
867 2334
Paya Phaung Daw Oo. Un canal nous mène  d'Ywama au village de Tha Ley, au sud du lac. La Paya Phaung Daw Oo, site religieux le plus sacré du sud de l'état du Shan. Les 5 statuts antiques du Bouddha, conservées dans une immense pagode à étages, sont devenues des masses informes tant elles ont été recouvertes de feuilles d'or par les fidèles. Le prix d'une feuille d'or est de 1000 kyats (pour nous touriste) !
2346
Village de In Phaw Khone : Artisan et son rouet pour filer les tiges de lotus, de soie et de coton. 
2344
Métier à tisser les tiges de lotus, de soie ou de coton
2376
Enfant offrant une fleur de lotus à Chris, fleur que nous avons eu de mal à conserver jusqu'à Bordeaux.
2315
Pécheur sur le Lac Inle. Une pratique de pêche originale et surtout june façon de pagayer avec la jambe 
889 2361
2395
2283
La Grande Yatamamanaung
1124

2364
Un paysan et son buffle.
928 930
2396 2397
La Pagode Yan Aung Nan Aung Hsu Taung Pyi dans le village de Tanthe à 3km au sud de Nyaungshwe. Un bouddha de 8m de haut, entouré d deva (êtres célestres) en stuc et de chinthes. La statut a plus de 700 ans
MANDALAY
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation: A 650 km au nord de Yangoon. Mandalay fut la dernière capitale royale birmane. 150 monastères et 70.000 moines, la "Cité d'or" demeure la ville bouddhisme.
  • L'hébergement : Nous sommes arrivés à 5h du matin à Mandalay avec dans le bus d'autres routards. Le bus s'arrête normalement à la gare routière principale (10km du centre). Un routard "force" le chauffeur du bus à nous déposer au centre ville dans la 26ième street. Tous les routards descendent pour une course à la recherche d'un hôtel. Guide en poche nous prenons la 83ième street vers ET Hotel que nous recommandons.    
  • La restauration : La maison de thé Karaweik : Notre restaurant préféré très local (23ième street et près de l'ET Hotel), 600 à 1000 k. Ce sont des enfants des rues qui travaillent dans ce restaurant, (ils travaillent de 5h00 du matin jusqu'à 13h et une autre équipe prend le relais jusque très tard dans la nuit). sympa, très local et sans touriste. Une autre adresse sympa ; resto à l'angle de la 22ième et de la 92ième rue. Très bon, pas cher (1000 et 1200 k bière pression en noix). 
  • Les déplacements : A pied, mais taxis (2000 k) ou trishaw (500 à 1000k)
  • Les points particuliers que nous avons faits: Un pass pour l'ensemble des principaux sites à 10$ ou 10 euros, normalement valable 7 jours. 
  1. La colline de Mandalay 
  2. La Palais Royal
  3. La pagode Kuthodaw
  4. La pagode Sandamuni
  5. La pagode Kyauktawgyi
  6. Le monastère Shwe Nandaw
  7. Fabrique de feuilles d'or
  8. Sangaing (en jeep)
  9. Mingun (en bateau)
  10. Amarapura : (en jeep) : Le pont d'U Bein (le plus long pontn en teck du monde) - Le monastère Mahagandhayon
  11. Inwa : (en jeep) : De nombreux temples parmi les bananeraies    
  12. Nous prendrons ensuite le bateau pour Bagan - 1 journée 
  • Arriver : Nous avons quitté Nyaungshwe en bus de nuit 10000 kyats pour un départ à 19h00 et une arrivée à 4 ou 5h de matin. 
  • Quitter : Nous prendrons le bateau pour descendre l'Arrawady (40$) départ 7h00 arrivée 18h00. Plusieurs compagnies font le trajet, New Malika est un bateau récent.  
HISTOIRE DE MANDALAY
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
Mandalay est la capitale de la région du même nom au centre du Myanmar. Elle est la seconde plus grande ville du pays avec plus d’un million d’habitants. Fondée en 1857 par le roi Mindon, cette ville située sur les rives du fleuve Irrawaddy est connue comme la dernière capitale royale du pays jusqu’à l’arrivée des Britanniques en 1885. Ils prirent la ville et s’installèrent en l’utilisant comme ville stratégique et place d’armes. L’histoire explique qu’à chaque dynastie les rois successifs de la région ont établi   une nouvelle capitale aux environs de la ville, déplaçant certains éléments de l’ancienne. Il ne reste quasiment plus rien de la première capitale. Celle qui survécut le plus longtemps fut Inwa

 Aujourd’hui Mandalay  reste le cœur culturel birman et un centre religieux bouddhique avec  ses nombreux monuments historiques tels que le Palais Royal, la pagode Shwenandaw et ses 150 monastères où vivent plus de la moitié des moines du pays. Mandalay est célèbre pour la richesse de son artisanat comme la sculpture sur bois, sur marbre et la fabrication de feuilles d’or. C’est aussi le paradis des marionnettes ; vous pourrez en acheter chez l’artisan et vous évader plusieurs siècles en arrière en assistant à un spectacle de marionnettes d’une grande fraîcheur où les légendes birmanes sont représentées.

On peut dire que Mandalay vit toujours dans son passé et que sa visite est un peu comme une remontée dans le temps. Ses splendides pagodes, ses sanctuaires, la forteresse remarquable au pied de la colline, les moines en procession, la magnifique campagne des environs avec au loin les montagnes Shan et le fleuve Irrawaddy font de Mandalay l'une des plus belles régions de la Birmanie. Quand la nuit tombe, vous pourrez voir les femmes descendant la colline pour reprendre le chemin de la ferme, bien chargées de longues graminées fraiches. Le soleil se couchant derrière les ruines au bord de la rizière vous laissera une magnifique image. .

Les voyageurs seront aussi séduits par les capitales royales aux alentours de Mandalay :  Amarapura, Inwa, Sagaing et Mingun offrent des sites spectaculaires


954
960
Le Palais Royal : Entrée avec le pass. Seul une petite partie se visite, le reste est pris par l'armée. Enceinte carrée de 1600m de côté, avec murs de 9m de haut, des douves de 70m de large. Les 12 portes de l'enceinte ont été érigées sous la protection des signes du zodiaque, et les 33 tours évoquent la cité des dieux du monde bouddhique. . 
HISTOIRE DU PALAIS ROYAL
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
Construit par le roi Mindon en 1897, le Palais Royal s’étend remarquablement sur une superficie de 4 kilomètres carrés au centre de Mandalay. Il était entouré de 4 remparts de 9 m de hauteur et cerné par des douves de 75 mètres de large. Tous les 169 m se dressaient des tours de garde surmontées de toitures dorées. Chaque rempart avait trois portes et cinq ponts au-dessus des douves. Le palais était la résidence du roi et de toutes ses épouses. Il fut détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale et reconstruit presqu’à l'identique en 1990. Les bâtiments ont aujourd'hui des fonctions administratives et militaires mais la partie centrale comprenant le palais royal et le musée est ouvertes aux touristes. Si vous montez en haut de la tour de guet, vous aurez une très belle vue d’ensemble sur tout le complexe.
2436
La Palais Royal : Le roi Mindon construisit le palais. Avant 1885, les murs de la forteresse enserraient la cité royale puis les Britaniques expulsèrent les birmans et déportèrent le roi Thibaw.
947
Déplacement en trishaw
2449
2445
La Pagode Kuthodaw : Au pied de la colline de Mandalay. Construite en 1857 sur le modèle de Shwezigon de Nyaung Oo.
Tout autour, un canon, chose unique, règle des décisions solennelles bouddhique, élaboré par le synode organisé sous le règne du roi Mindon en 1860 et reproduit dans son intégralité sur les 729 stèles d'albâtre.
Les stèles sont protégées d'autant de templions d'un blanc immaculé et d'une luminosité presque aveuglante.
Une version imprimée en 38 volumes a été éditée en 1900. A raison de 8h par jour il faudrait 450 jours à une personne pour lire la totalité du texte.
HISTOIRE DE LA PAGODE KUTHODAW
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
La pagode Kuthodaw (qui signifie «Mérite royal» en birman), magnifique complexe religieux, est le plus grand livre du monde. Construite en 1857, sur le modèle de la pagode Shwezigon par le roi Mindon, elle possède au total 729 stèles en marbre, chacune étant à l'intérieur d'un petit stupa, où sont notés des textes sacrés en Pali du Bouddhisme Theravada. Le site a été restauré en 1892. L’or ornant chacune des lignes ayant été pillé, il a été remplacé par de l'encre noire. Entre les rangées de stûpas poussent de petits arbres dont les fleurs donnent un parfum proche du jasmin. Les familles birmanes viennent souvent y pique-niquer, cueillir des fleurs pour faire des colliers pour les statues du Bouddha, tandis que leurs enfants jouent à cache-cache parmi les stûpas.
La découverte de la pagode Kuthodaw fait partie des visites marquantes d’un voyage en Birmanie.


977
Le monastère Shwe Nandaw
2483
Le monastère Shwe Nandaw
247624692475 2473
Le monastère Shwe Nandaw
Le monastère Shwe Nandaw : au sud de la pagode Kuthodaw. Un bâtiment exceptionnel tout en teck, ses scultures sur bois ont permis de résister au temps. Le toit est particulièrement ouvragé, initialement c'était l'un des appartements du palais royal. Le roi Mindony y vécut et y mourut. En 1880, son fils fit transporter le bâtiment, ici, car trop chargé de symboles et de souvenirs douloureux. Aujoud'hui il est habité par des bonzes. Les dix vies de Bouddha sont scultées en bas reliefs dorés.  
HISTOIRE DU MONASTERE SHWE NANDAW
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
Le monastère Shwenandaw est le bâtiment le plus significatif de l’histoire de Mandalay. Il est le seul vestige du palais royal original qui n’ait pas été atteint par les bombes britanniques. Ce magnifique monastère constitué de teck ciselé et sculpté est un chef d’œuvre de l’architecture birmane. On y trouve une réplique du trône du Lion (trône royal) et des sculptures exceptionnelles des Nats, les esprits qui vénèrent l'image du Bouddha.  Les moines y vivent toujours et ne veulent pas «céder» le monastère aux autorités archéologiques qui souhaiteraient le rénover.
 2491 985
La colline de Mandalay : Sur une colline de 231 m, d'où l'on domine la ville. Deux chemins mènent au sommet de la colline. Au sud, deux chinthes gardent l'entrée de l'escalier. L'ascension se fait bien entendu à pieds nus pour gravir les 1700 marches. Il est possible de prendre un pickup (2000 k) pour atteindre presque le sommet. Au sommet la pagode.  
993
Les chinthe (divinités mi-lion mi-dragon) à l'entrée des escaliers menant à la colline
994
Bouddha dans la pagode au sommet d la colline.
2520 1015
Le monastère Mahagandhayon : Fondé en 1942 par U Sanaka Biwon Tha. Ce monastère est un centre d'éducation pour les enfants défavorisés qui n'ont pas les moyens d'étudier. Les élèves (en blanc) sont pris en charge par les moines plus agés (en orange ou en rouge). Leur vie est très réglée : lever 5h00, petit déjeuner frugal, puis travail jusqu'à 10h15, heure à laquelle il se rendent au monastère pour prendre leur dernier repas de la journée. Les moines n'ont pas le droit de manger après 12h00. Nous pouvons visiter l'ensemble de ce monastère et assister à leur repas.
1023 1024
Le Monastère Mahagandhayon : Les moines en rang pour la distribution de leur nourriture vers 10h15.  
1046 1048
INWA : balade dans les bananeraies
INWA :  A faire en calèche (3000k), nous avions voulu ne pas faire comme les touristes et partir à pied, chaleur, sable, bananeraies et c'est très long, on s'y perd... Bref à éviter à pied.
HISTOIRE DE INWA
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
Inwa, appelée également Ava, se situe dans les environs proches de Mandalay (plus loin qu’Amarapura vers le sud). Inwa fut la capitale du royaume de Birmanie pendant près de 400 ans du 14ème au 18ème siècle. Après un tremblement de terre survenu en 1838, il ne reste que très peu des vestiges des édifices royaux de l’époque. Vous pourrez visiter la ville en calèche et vous rendre au monastère de Bagaya, entièrement édifié en teck, la plus belle construction à Inwa. Il a été construit en 1864 et est soutenu par 267 piliers. La salle de prière est belle et majestueuse avec des motifs variés sur les poutres. Il y règne une atmosphère pleine de mystère et de spiritualité. Les portes sont remarquablement sculptées. Ce monastère est toujours habité par des moines ; vous aurez peut-être l’occasion de voir un moine professeur donner cours à des enfants.
1034       1149 2459
1053
1006
Le pont U Bein: Situé à Amarapura, avant dernière capitale royale du Myanmar, dont le nom signifie "cité de l'immortalité". Ce pont en teck de 1200 m de long, construit en 1849 à partir du bois récupéré du palais d'Inwa, alors abondonné. Il traverse le lac Taungthama, composé de 1060 pilliers en teck, quelques rizières bordent ce pont. C'est l'un des site les plus photographié des alentours de  Mandalay. A voir soit au lever, soit au coucher du soleil. Autour du pont, la paya Kyautawgyi à 200m de l'extrimité du pont.
HISTOIRE DU PONT U BEIN
Sources :
http://www.easyvoyage.com/birmanie/le-pont-u-bein-7457
Construit à partir de 1849 sur le lac Taungthaman, à Amarapura, l'ancienne capitale du royaume de Birmanie, à 11 km au sud de Mandalay, le pont U Bein est le plus long pont de teck du monde. Il fut construit par le maire d'Amarapura, U Bein, qui donna son nom à ce pont magique et mystérieux, où l'on admire les moines se promenant dans une ambiance mystique. Il fut réalisé avec des colonnes de teck abandonnées de l'ancien Palais d'Inwa, lors du transfert de la capitale d'Amarapura à Mandalay. Il se compose de 1 086 poutres en teck et comporte cinq abris. Le pont traverse le lac sur 1,2 km pour aboutir près du Kyautawgyi Paya. Ce temple fut construit de l'autre côté de la rive du lac et il était dangereux pour les habitants de s'y rendre en bateau durant la saison des pluies. C'est pourquoi on décida de la construction du pont. A mi-chemin, le pont U Bein fait un virage et oblique, afin de le protéger des vagues de la mousson. Les villageois l'empruntent le matin pour aller travailler et le soir pour rentrer chez eux. Il grince mais ne vous inquiétez pas, le teck est très solide ! Le temple près du pont abrite un bouddha de 30 mètres de haut. Vous pouvez vous restaurer dans l'une des nombreuses gargotes tapies au pied du lac, en admirant le fascinant spectacle du pont U Bein et des barques colorées de pêcheurs, pour une bouchée de pain : un dollar le maïs accompagné de son riz, deux dollars le poisson frit accompagné de riz.
2517 1057
Rizières sur les abords du pont.
2497 2496
2538 2539
La Colline de Sagaing :  Il faut traverser l'Ayeyarwady par le nouveau pont. Nous avions pour la  journée un chauffeur (25.000 k) avec une jeep pour faire Amarapura, Sagaing et Inwa. Normalement l'entrée est à 3$ mais n'avons rien payé !. Une multitude de tupas sur toutes les collines environnantes, vraiment très impressionnat. Leurs accès se fait comme dans toutes les payas et stupas par un escalier qu'il faut gravir à pieds nus. Ces escaliers sont couverts.  Photo prise de la Paya Soon U Ponya Shin,  temple bouddhiste.
HISTOIRE DE SAGAING
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
La ville de Sagaing est située à une vingtaine de km au sud-ouest de Mandalay, en face d’Inwa, sur l’autre rive du fleuve Irrawaddy. Des quatre capitales royales de la région, c’est elle qui a le plus de charme. Elle fut la capitale du royaume de Sagaing de 1315 à 1364. La ville de Sagain, souvent comparée à Bagan, est le plus important centre religieux du pays. De loin, la myriade de pagodes ( près de 600), stupas et monastères perchés sur les 37 collines bordant l’Irrawady offrent un merveilleux spectacle. 
1094 2503
Paya Soon U Shin : L'un des plus important temple bouddiste en haut de la colline de Sagaing.  C'est le premier temple que l'on rencontre en grimpant la colline par l'escalier sud. Son stupa doré de 24m de haut a été érigé en 1312. La légende raconte que l'édifice serait apparu en une nuit. fruit du travail de Ponya, ministre du roi.. Ce serait une relique du Bouddha trouvée dans une noix de bétel. 
2547 2549
Atelier de fabrication de feuilles d'or : Dans le quatier des fabricants (entre la 77 et la 79ième street), pas facile à trouver. Les fines feuilles d'or de 2,5 cm² que les fidèles de tout le pays appliquent sur le corps du Bouddha, à l'endroit identique où ils ont eux mêmes des douleurs, ceci est censé les guérir. L'or est laborieusement martelé à la main durant des heures. Ensuite de jeunes ouvrières les coupent en feuilles fines, les mains couvertes de poudre de marbre blanc afin d'éviter que les feuilles collent à la peau.  
2568 2564
La Pagode Mahamuni : Cette pagode est aussi nommée "pagode de l'Arakan", c'est la plus prestigieuse de la ville. Elle fut construite en 1784 pour y abriter un Bouddha rapporté du royaume de l'Arakan, qui venait d'être conquit par les birmans. Reconstuite au XXième siècle après un incendie. A l'intérieur l'or "ruisselle" de partout. Les femmes ne doivent pas dépasser la rangée de pots de fleurs, elles ne doivent en aucun cas apposer des feuilles d'or sur le Bouddha. Durant des siècles, des milliers de pélerins ont recouvert le corps du Bouddha d'une couche d'or de plus de 25cm.
2559
Artisan à l'entrée du temple travaillant à la dorure d'un Bouddha, ces Bouddhas sont vendues aux pélerins..
967
Paya  Mahamuni : Bouddha assis de 4m, l'un des plus célèbres du Myanmar. Le corps du Bouddha est recouver de 25cm de feuilles d'or. 
2592
Paya Hsinbyume : Construite en 1816, cette singulière pagode selon la conception de Bouddha du cosmos. Les 7 terrasses ondulantes blanchies à la chaux représentent les 7 chaines de montagnes autour du mont Méru. Le sommet fut décapité par des pilleurs avides d'or.
2588
La Cloche de Mingun En 1808, Bodawpaya habité par son délire de grandeur, fit fabriquer cette cloche. La plus grosse cloche en bronze du monde : 90 tonnes et de 4m de haut
Mingun : Village au nord de Mandalay, pour y aller prendre le bateau pour remonter l'Ayeyarwady (1h de bateau), Entrée payante 5$, péage à la sortie du bateau. La Paya Mingun ou Paya Pahtowgyi serait le plus grand stupa du monde. Stupa partiellement détruite par un tremblement de terre en 1838. Sur un socle de 72m sur une terrasse de 140m en briques rouges. 
HISTOIRE DE MINGUN
Sources :
http://myanmardiscovery.fr/destinations/mandalay.html
Le village de Mingun est à 10 km de Mandalay en amont du fleuve Irrawaddy. La traversée du fleuve prend environ une heure, permettant de côtoyer la navigation fluviale et les activités sur les berges du fleuve. Mingun est réputée pour le stupa inachevé du roi Bodowpaya qui devait être le plus grand du monde.  La pagode inachevée, la grosse cloche et la pagode de Hsinbyune sont les principales curiosités de ce site.
2608
L'un des moyens de déplacement : le trishaw
2599
Mingun : taxi local
2625
Le marché de Mandalay : étale de poissons
2632
Un taxi local
25635
La maison de thé Karaweik : Notre restaurant préféré très local (23ième street et près de l'ET Hotel), 600 à 1000 k. Ce sont des enfants des rues qui travaillent dans ce restaurant, sympa, très local et sans touriste. Une autre adresse sympa resto à l'angle de la 22ième et de la 92ième rue. Très bon, pas cher (1000 et 1200 k bière pression en noix). 
2637
Artisan de rue : des enfants qui fabriquent des chausseures. Malheureusement ils utilisent de la colle à main nue et sans protection
BAGAN - Nyaung Oo.
INFORMATIONS POUR LES ROUTARDS :
  • Situation : C'est un incontournable du Nyanmar, plus de 4000 temples à voir sur les 10.000 construits durant la ferveur bouddhiste qui dura 230 ans, jusqu'à l'invasion mongole en 1287. Ces temples sont effectivement beaucoup plus vieux que l'ensemble des autres temples visités. 
  • L'hébergement : Nous avons préféré logé à Nyaung Oo, au nord du vieux Bagan, secteur plus animé et plus proche de la vie birmane, loin des touristes de masse. Nous logions à  Inn Wa Guest House, main street, innwa.gh@gmail.com , Tél 061-60902, (30$) avec petit déj sur la terrasse. Près proche du marché
  • La restauration: Nous avons pris l'habitude de prendre notre bière pression dans la main street, le Pan cherry. Dans le vieux Bagan, Mar Lar Thein Gi (très local, des currys à 100k), près le l'arrêt des pickup -Bagan - Nyaung Oo.
  • Les déplacements : Le mieux c'est le vélo pour faire le maximum de temples. Le vieux Bagan peut se faire à pied sans pb. Il y a des pickup qui font le trajet Nyaung Oo - Vieux Bagan - New Bagan dans les eux sens (1000k). L'arrêt au Vieux Bagan est situé à l'entrée de la Patho Ananda.          
  • Les points particuliers que nous avons faits 
  1. Le vieux Bagan : les principaux temples ; Patho Ananda, Paya Anauk Petieik, Paya Ashe, Patho Gawdawpalin, Paya Shwesandaw...  
  2. Dans Nyaung Oo : Pagode Shwezigon, le marché
  3. Tous les matins de 5h15 à 6h15, l'appel ds moines pour la distribution de la nourriture. Difficile de fermer l'oeil !
  • Arrivée : Nous arrivons à Bagan vers 18h00 en bateau depuis Mandalay
  • Départ : Nous prendrons un bus de jour pour rejoindre Yangoon., départ vers 8h30 arrivée vers 18h00 (13000 k)
HISTOIRE DE BAGAN
Sources :
http://baganbirmanie.fr/site-de-bagan-histoire/

Le site archéologique de Bagan est l’un des plus grands et des plus importants sites historiques en Asie du Sud-Est. Il est situé dans la plaine sèche du centre de la Birmanie, sur la rive Est de la rivière Irrawaddy.
Le peuplement dans la région de Bagan a probablement commencé à la moitié du IX ème siècle. Au cours des deux siècles suivants le peuplement de la zone s’est étendu progressivement jusqu’à ce que le roi Anawrahta fonde le Royaume de Bagan en 1044. A cette époque, le royaume consistait encore en une zone relativement petite, où les habitants étaient principalement des fermiers.
Comme Bagan est situé dans la zone arride de la Birmanie, la région reçoit peu de pluie et est dépendante de l’irrigation pour l’agriculture. Les habitants de Bagan réussirent à développer et à améliorer les systèmes de gestion de l’eau pour irriguer les terres. Ils ont construit un système de barrages, de voies navigables et d’écluses qui leur ont permis de cultiver le sol sec et le transformer en terre agricole. Cette capacité leur a permis de se développer dans une région aride, ce qui a attiré plus de gens, élargissant ainsi le Royaume.

La conversion du roi Anawrahta au bouddhisme

A cette époque, le bouddhisme ne jouait pas encore un rôle important dans le pays. Le roi Anawrahta (qui régna de 1044 jusqu’en 1077) fut converti au bouddhisme Theravada par un moine nommé Shin Arahan venant du Royaume de Thaton, l’un des Royaumes Môn qui existaient en Birmanie à l’époque (les môn étant le nom donné aux habitants de la région). Le roi décida de propager le bouddhisme et commença une campagne massive pour construire des milliers de temples bouddhistes, des pagodes et autres monuments.

L’invasion du Royaume de Thaton

En 1057 le roi Anawrahta envahi le Royaume de Thaton. Après l’invasion, il rapporta à Bagan de nombreux manuscrits dont le Tripitaka, un ensemble de texte et écritures bouddhistes sacrés contenant les enseignements du Bouddha.
Un grand nombre d’architectes, ouvriers et artisans môns furent également déplacés vers Bagan, et permirent de lancer un programme de construction de milliers de temples et pagodes bouddhistes. C’était l’époque où la construction des temples commença à une échelle massive. Une grande partie de la richesse de l’empire fut utilisée pour la construction des monuments bouddhistes. Le roi Anawrahta qui , fît bâtir un nombre de temples impressionnants sous son règne, en particulier la Pagode Shwezigon et la Pagode Shwesandaw.

L’expansion de l’empire et la construction des temples

Au cours des siècles suivants, des milliers de temples et pagodes furent construites par les rois ainsi que par les habitants les plus riches de la ville, afin de gagner du mérite religieux. Bagan devint un centre important pour le bouddhisme Theravada et son étude, et attira des moines venus de l’étranger (Sri Lanka, Inde…). Plus de 10 000 temples et monuments ont été construits à l’apogée du Royaume de Bagan, entre le XIème et XIIIème siècle.
Les successeurs du roi Anawrahta étendirent le royaume encore plus loin; selon plusieurs sources l’empire s’étendait jusqu’à la Thaïlande actuelle.
L’empire a connu des temps prospères, essentiellement grâce à l’agriculture. Pendant la période la plus puissante du royaume, depuis la fin du XIIème siècle jusqu’au milieu du XIIIème siècle, Bagan atteignait jusqu’à 200 000 d’habitants. A cette époque, Bagan et l’empire Khmer du Cambodge étaient des empires les plus puissants en Asie du Sud-Est.

La fin de l’empire

Avec autant de terres fertiles ayant été utilisées pour la construction des temples et des pagodes, les terres agricoles devinrent de plus en plus rares au cours du XIIIème siècle, ce qui constitua une menace pour la richesse du Royaume.
Vers la fin du XIIIème siècle Bagan fut envahie plusieurs fois par les armées mongoles dirigés par Kubilai Khan, le Grand Khan (dirigeant) de l’empire Mongol qui régna de 1260 à 1294. Une autre invasion en 1297 anéantie finalement l’empire Bagan. Après le XVème siècle, Bagan était à l’abandon et la plupart des temples tombèrent en ruine. La ville était toujours une destination de pèlerinage, mais seuls les temples  les plus célèbres tels qu’Ananda et Shwezigon étaient encore bien entretenus.

Bagan de nos jours…

Parmi les plus de 10 000 monuments construits, seulement 2200 sont restés. Les structures encore debout sont construites en briques, tandis que les bâtiments en bois comme le Palais et les maisons n’ont pas survécu au passage du temps. Les autres temples et pagodes sont dans divers états, certains sont très bien entretenus et restaurés, tandis que d’autres sont négligés et envahi par la végétation. L’UNESCO a placé la zone archéologique de Bagan sur sa liste provisoire en tant que futur site du patrimoine mondial.

1147
Pahto Ananda : L'un des plus beaux et des mieux conservés des temples de bagan.
Probablement construit entre 1090 et 1105 par le roi Kyanzittha.
1158
Vue générale des temples du vieux Bagan à partir du Paya Shwesandaw d'où l'on peut avoir une vue sur 360°

Le temple de l'Ananda ou d'Ananda est un des plus beaux monuments bouddhiques de Bagan, dans le centre de la Birmanie (République de l'Union du Myanmar). Édifié par le roi Kyanzittha en 1091, il était originellement dédié à la "sagesse infinie" du bouddha (ananta pinya). Cependant ce terme a été confondu avec le nom d'Ananda, cousin du Bouddha.

Selon la légende, Kyanzittha aurait été inspiré par la description que des moines venus d'Inde lui auraient faite de leur temple, ce qui expliquerait les caractères architecturaux indiens de l'Ananda. Il est de plan carré, avec quatre portails en projection, et un pilier central creusé de quatre niches abritant quatre bouddhas debout, face aux quatre points cardinaux. Éclairés par des ouvertures en hauteur, hauts de 10 m, ils sont visibles dans l'enfilade des vestibules. Ce sont des copies de modèles indiens (deux sont originaux, les deux autres remontent au XVIIIe ou au XIXe siècle). Le temple abrite aussi des statues de Kyanzittha et de Shin Arahan (conseiller religieux de la dynastie depuis Anawrahta), également de style indien.

Le toit est formé de six terrasses successives (pyatthat), dominées par une tour-sanctuaire de type indien (sikhara). Un stûpa très effilé, couvert d'or et d'une ombrelle (hti) culmine à 55 m.

La base du temple est décorée d'une double rangée de plaques de terre-cuite (environ 1500) illustrées de scènes des Jataka.

Très endommagé par le tremblement de terre du 8 juillet 1975, il a été restauré et possède encore aujourd'hui une fonction religieuse. Une fête s'y déroule chaque mois de Pyahto (décembre à janvier dans le calendrier traditionnel birman
2718
Oratoite, lieu de prières au symbole de la date de naissance
2719
Oratoie, lieu de prières au symbole de la date de naissance
2738 2732
2669
Village sur les bords du l''Ayeyarwady
1181
Les moines en quête de nourriture pour leur unique repas de la journée
2728 2762
2799 1195

Le temple de l'Ananda ou d'Ananda est un des plus beaux monuments bouddhiques de Bagan, dans le centre de la Birmanie (République de l'Union du Myanmar). Édifié par le roi Kyanzittha en 1091, il était originellement dédié à la "sagesse infinie" du bouddha (ananta pinya). Cependant ce terme a été confondu avec le nom d'Ananda, cousin du Bouddha.
Selon la légende, Kyanzittha aurait été inspiré par la description que des moines venus d'Inde lui auraient faite de leur temple, ce qui expliquerait les caractères architecturaux indiens de l'Ananda. Il est de plan carré, avec quatre portails en projection, et un pilier central creusé de quatre niches abritant quatre bouddhas debout, face aux quatre points cardinaux. Éclairés par des ouvertures en hauteur, hauts de 10 m, ils sont visibles dans l'enfilade des vestibules. Ce sont des copies de modèles indiens (deux sont originaux, les deux autres remontent au XVIIIe ou au XIXe siècle). Le temple abrite aussi des statues de Kyanzittha et de Shin Arahan (conseiller religieux de la dynastie depuis Anawrahta), également de style indien.
Le toit est formé de six terrasses successives (pyatthat), dominées par une tour-sanctuaire de type indien (sikhara). Un stûpa très effilé, couvert d'or et d'une ombrelle (hti) culmine à 55 m.
La base du temple est décorée d'une double rangée de plaques de terre-cuite (environ 1500) illustrées de scènes des Jataka.

Très endommagé par le tremblement de terre du 8 juillet 1975, il a été restauré et possède encore aujourd'hui une fonction religieuse. Une fête s'y déroule chaque mois de Pyahto (décembre à janvier dans le calendrier traditionnel birman : Haut de 60m, c'est l'un des plus imposants temples de Bagan. Mis en chantier sous Narapatisithu, il représente l'aboutissement de l'architecture des temples de Bagan. Son nom signifie "plate forme où rendre hommage" 
1200
Paya Shwesandaw : On gravit les escaliers jusqu'au sommet où l'on peut avoir une vue sur 360° de l'ensemble des temples de Bagan. Le soir de préférence.
2755
Bupaya : Sur les bord de l'Ayeyarwady, paya cylindrique de style Pyu remonte au IIIième siécle et serait donc le plus ancien monument de Bagan.

La Pagode Shwesandaw ( le ‘Temple des Cheveux dorés saint’) est l’endroit le plus populaire pour admirer le coucher de soleil à Bagan.

Cette pagode blanche difficile à manquer fut construite par le roi Anawrahta en 1057-1058, pour abriter les cheveux de Bouddha offert par le Roi Môn de Pégou après que Anawrahta eu conquit la capitale Thaton. Les architectes et une partie de la main d’œuvre étaient des môns déportés de Thaton, et ils ont adopté le style architectural môn, avec un corps central (anda) en forme de cloche, comme pour la pagode Shwezigon (bâtie en 1059 pour abriter une dent de Bouddha).

La base octogonale repose sur cinq terrasses carrées qui permettent d’accéder à la vaste plate forme circulaire au sommet, qui offre de belles vue à 360°. C’est le premier temple de Bagan à avoir eu des escaliers extérieurs menant à la base de la stupa au sommet. La pointe, couronnée d’une ombrelle ornée de joyaux (hti), est une reconstruction de celle qui s’est effondrée durant le tremblement de terre de 1975. On peut d’ailleurs voir cette dernière sur le sol côté Sud du complexe.

2783
Pickup faisant la navette entre Nyaung Oo et le Vieux bagan
2787
Ouvrière travaillant la laque sur un bol en bambou
1228
Fête d'intronisation de jeunes moines.
1222
Fête d'intronisation de jeunes moines.
2817 2816
Pagode Shwezigon : Commencé sous le règne du roi Anawratha en 1059 et achévée par Kyanzittha (1084-1113). Elle contient un os frontal du Bouddha et la réplique de sa dent. C'st l'une des plus belles du pays. Très grande richesse décorative, multiples stupas, templions et oratoires. A sa base, les 550 épisodes de la vie de Bouddha. A l'entrée se trouve les 37 nats du panthéon birman.
2781
Un repas traditionnel avec une bonne bière pression
2847
Trajet en bus entre Bagan et Yangoon : un arrêt technique, refroidissement du moteur avec de l'eau... 

RETOUR
LE CAMBODGE LE NEPAL LE BRESIL LA HONGRIE JAVA - BALI L'INDE
LE RAJASTHAN
Cliquez sur la photo cam 1 1 buda7 borobudur2 1
ISTANBUL LE VIETNAM LE PEROU LE LAOS OUZBEKISTAN LA THAILANDE
1 halong 12 1 133 1 1